Archives mensuelles : juin 2013

Quel GENDER pour la morale laïque?

La révolution française a échoué, la IIème république a échoué alors les républicains se sont interrogés: pourquoi avons-nous échoué?
A cause de l’Église bien sûr! cette odieuse Heure, fille de Dieu Zeus, moraliste, conservatrice et réactionnaire. Nous, Républicains avons fait une révolution matérielle mais nous avons laissé à l’Église catholique la gestion du spirituel et de la morale.
Il faut donc que la République (celle d’aujourd’hui) se substitue à l’Église, qu’elle forme sa propre religion laïque, pour éduquer le peuple dans la droite vertu Républicaine. Ses temples seront les écoles, ses prophètes les enseignants, ses disciples les élèves!

Si vous pensez qu’il y a un brin d’exagération je n’y suis pour rien voici les vidéos de l’auteur: ici ou (j’aime bien à 2’38: « C’est la preuve qu’on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique » sic)

Dans un entretien au JDD en septembre dernier le même homme disait: « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience » (…) « Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix ».

Continuer la lecture

L’Islam de France existe-t-il?

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a procédé, samedi 8 juin, au renouvellement de ses instances dirigeantes. Ces élections très controversées suite à la réforme des statuts du CFCM en février dernier ont vu l’abstention massive de l’UOIF et de nombreuses mosquées indépendantes.
Les résultats de cette élection donnent une large majorité, avec 25 membres élus au CA, au Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, loin derrière la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), proche de l’Algérie, avec ses 8 sièges. La direction du CFCM devrait cependant revenir à la FNGMP dans un premier temps. Le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) arrive en troisième position avec 6 sièges au CA. L’UOIF, proche des frères musulmans (Egypte), est créditée de deux sièges, malgré son absence aux élections.

La question qui se pose naturellement à tout observateur français, compte tenu des forts liens de chacune de ces fédérations avec leurs pays respectifs: L’islam de France existe-t-il indépendamment de l’internationale fondamentaliste islamique notamment dans sa gouvernance et dans son financement?

Continuer la lecture

Le sur JE de l’expression politique

Dans notre société, l’hyper présence médiatique est le gage de notoriété de l’homo-politicus. Il faut être présent dans les médias pour exister. Pour exister il faut donc s’exprimer sur tous les sujets et principalement ceux qui ont un fort relais médiatique. Depuis le développement de l’internet les relais médiatiques ont changés, il ne s’agit plus seulement d’être présent dans la presse écrite, à la radio où à la télévision mais il faut être visible également sur la toile, dans les réseaux sociaux et faire le « buzz ». Cet impératif qui semble dicter aujourd’hui l’expression publique impose plus que jamais, l’agrégation autour du politique de compétences communicantes, de « community managers ». Le temps de réaction est réduit au strict minimum, car il faut être « dans la place » avant les autres et les réactions se font donc désormais dans l’instantanéité.

Le risque c’est le manque de distance par rapport à l’évènement, la faiblesse de l’analyse dans le discours et finalement la vacuité de l’expression politique.

In fine on peut se poser la question: « L’homo-politicus est-il condamné à la superficialité? »

Continuer la lecture