Archives par étiquette : islam

Islam : la réforme est dans l’impasse du dogme

Que ce soit du côté juif ou chrétien, il y avait jusqu’au jusqu’au XVIIe siècle, grosso-modo, une certitude quant à l’authenticité de l’origine mosaïque du Pentateuque (les 5 premiers livres de la Bible chrétienne qui constituent également la Torah juive). Cela conférait au texte une dignité et un caractère irréprochable sur le plan historique et sur la dimension anthropocentrique de l’univers (cf. Galilée)

L’exégèse historico-critique a permis de mettre en évidence l’origine anachronique de ces cinq livres par rapport aux autres livres de la tradition hébraïque (livres historiques, livres poétiques et livres prophétiques) et leur rédaction tardive. Ce travail a eu pour effet de resituer la portée du texte : un ouvrage mythique et symbolique « inspiré » par Dieu.

Dans le cas du Coran, l’exégèse historico-critique est impossible  au sein même de l’Islam, mais des exégètes hors islam travaillent sur le texte coranique dans la limite de l’accès aux sources permises par les pays musulmans où elles sont détenues. Cette impossibilité tient au dogme que le Coran pose sur lui même : « En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien. » (Coran 15,9). Le Coran est la parole de Dieu, incréée et protégée par Lui : il est d’origine divine et n’a donc pas pu être falsifié ni altéré.

Continuer la lecture

L’inadaptation de la lutte anti-terroriste

Avant c’était presque simple, on luttait contre des organisations terroristes, c’était l’affaire d’offices centraux et de parquets spécialisés… mais ça c’était avant. Une organisation c’est une pyramide avec des décideurs, des messagers, des intermédiaires, des fournisseurs de moyens, des passeurs, etc… Quelle que soit le niveau de l’organisation c’est un ensemble cohérent sur le plan social et technique. Le travail de la lutte anti-terroriste consistait jusqu’à présent à identifier des membres de ces organisations, à les suivre, à les écouter pour identifier les exécutant et les cibles et, dans la mesure du possible, contrarier leur projet avant sa mise à exécution.

Aujourd’hui le terrorisme islamique c’est un ou deux gars, qui naviguent sous les radars de l’anti-terrorisme, et qui partent un beau matin mourir en moudjahid en s’attaquant à l’arme automatique contre une poignée de cibles au caractère symbolique. Si les enquêtes montrent, a posteriori, un niveau élevé de préparation (achat des armes, choix des cibles, reconnaissance des lieux, etc), on est plus dans une action de type « braquage » que dans une action de grande envergure comme les attentas du 11 septembre 2001. Cette évolution méthodologique, qui ne différencie pas Anders Behring Breivik, Mohamed Merah, ou les frères Kouachi témoigne de l’inadaptation actuelle du dispositif de lutte anti-terroriste français et européen.

Continuer la lecture

Le déclin du courage

C’est le titre de publication d’un discours « prophétique » prononcé par Alexandre Soljenitsyne à la sortie de promo de Harvard en 1978. Loin de faire l’éloge du pays qui l’accueillait il se lançait dans une critique singulière des sociétés occidentales. 37 ans plus tard ce discours n’a rien perdu de sa fraîcheur (extrait).

A l’heure où nous vivons un profond conflit de cultures et de civilisations entre l’islam radical et l’occident « croisé », à l’heure où la société occidentale se divise sur des questions d’éthiques (mariage pour tous, PMA, GPA, euthanasie, recherche sur les cellules souches, etc) et sur la place de l’homme dans l’économie mondial, ce texte est une profonde inspiration.

Continuer la lecture

L’islam, la sharia et la démocratie française

L’affirmation selon laquelle l’Islam est compatible avec la démocratie est péremptoire dans la mesure où, elle affirme une chose sans l’expliquer.

La première critique que nous pouvons opposer à cette affirmation tient au manque de qualification de l’Islam. Qu’est-ce que l’Islam ?

Nous voyons, chaque fois qu’un attentat est réalisé au nom de l’Islam, une grande majorité d’hommes et de femmes politiques affirmer que ce n’est pas l’Islam, de son côté la communauté musulmane est divisée à ce sujet et les affirmations sont moins catégoriques ou plus nuancées que dans la classe politique française.

En voulant poursuivre l’élan républicain des rassemblements post attentat, en voulant réaffirmer l’indivisibilité de la communauté nationale et d’une laïcité respectueuse de toutes les sensibilités religieuses on finit par dire n’importe quoi.

Continuer la lecture

Arrêtons de ne pas faire d’amalgame

Ah cette grisante, harmonieuse et consensuelle République réunie dans sa plus pure tradition compassionnelle portant haut et fièrement la vision irénique d’un peuple multiculturel ressoudé, chaleureux, ouvert et surtout debout.

Que de belles images pour nos futurs manuels scolaires ! Pendant 5 jours l’unité nationale retrouvée, toute parée de liberté, de fraternité et d’égalité a défié la barbarie des terroristes en se préservant « d’amalgamer » tout un pan de sa communauté nationale.

Mais tandis que les yeux sont encore humides de l’émotion soulevée par cet élan national, alors que la France solidaire court encore à la recherche du N°1178 de Charlie Hebdo et que les policiers et gendarmes se remettent à peine des applaudissements qui leurs furent adressés, voilà que déjà, l’idylle nationale est menacée. Honnis soient ces pisse-froids, ces rabat-joie, ces briseurs de rêve qui refusent d’être Charlie et qui amalgament Islamisme et terrorisme.

Je caricature un peu, c’est dans l’air du temps, mais quand même ça me chatouille un brin ce déni du réel véhiculé par l’émotionnel. Pour tout dire ça m’énerve.

Continuer la lecture

Si j’étais musulman…

Si j’étais musulman, pas un orthodoxe salafiste ou un frère musulman, non, juste un gars élevé  dans une tradition et une spiritualité qui ouvre à la transcendance et éduque à la paix, bref si j’étais ce musulman j’aurais les boules, grave les boules même comme disent les jeunes.

Continuer la lecture

Le chrétien, le flic et l’Islam

Ma première rencontre avec l’Islam remonte à mon service militaire. Je faisais alors un « service ville » dans les quartiers nord de Paris et j’aidais plusieurs associations de quartiers à se structurer et à organiser des activités et des camps pour les enfants. Le camp était l’aboutissement du projet pédagogique annuel et tous les enfants voulaient y aller. Au moment de boucler les inscriptions des camps, il y avait une famille musulmane qui m’avait renvoyé l’inscription de leur fils mais pas celle de leur fille qui, pourtant, avait participé à toutes nos activités. J’ai rencontré la famille, le père m’a invité à déjeuné. J’ai donc partagé le repas avec les hommes de la maison qui m’ont expliqué qu’ils ne pouvaient pas envoyer la jeune fille à ce camp, la fille et la femme dans l’Islam étant toujours pupille d’un homme, père ou mari. Peu importe les garanties que je pouvais apporter, je n’étais pas musulman et leur fille resta à Paris pendant que son frère vivait à fond le camp.

Continuer la lecture

L’Islam de France existe-t-il?

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a procédé, samedi 8 juin, au renouvellement de ses instances dirigeantes. Ces élections très controversées suite à la réforme des statuts du CFCM en février dernier ont vu l’abstention massive de l’UOIF et de nombreuses mosquées indépendantes.
Les résultats de cette élection donnent une large majorité, avec 25 membres élus au CA, au Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, loin derrière la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), proche de l’Algérie, avec ses 8 sièges. La direction du CFCM devrait cependant revenir à la FNGMP dans un premier temps. Le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) arrive en troisième position avec 6 sièges au CA. L’UOIF, proche des frères musulmans (Egypte), est créditée de deux sièges, malgré son absence aux élections.

La question qui se pose naturellement à tout observateur français, compte tenu des forts liens de chacune de ces fédérations avec leurs pays respectifs: L’islam de France existe-t-il indépendamment de l’internationale fondamentaliste islamique notamment dans sa gouvernance et dans son financement?

Continuer la lecture