Archives par étiquette : promulgation

Du respect de la loi

Le Conseil Constitutionnel a tranché et la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe va être promulguée par le Président de la République. Quelque soit l’opinion que nous ayons sur ce texte nous devons prendre maintenant la mesure de la légalité de ces unions.

Ceux qui ont milité contre ce texte perçoivent peut-être plus justement, avec le garde des Sceaux, qu’un changement de civilisation s’opère et qu’il faut désormais l’accueillir comme une réalité objective. Ceux qui dans ce combat portaient réellement le désir de la défense du plus fragile devront continuer à porter ce combat, avec tous ceux qui souffrent et en premier lieu les personnes homosexuelles. De même que la loi légalisant l’interruption volontaire de grossesse n’a pas supprimé la souffrance des femmes qui y ont recours, de même l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe ne supprimera pas la souffrance de ceux qui se découvrent homosexuels.

Je peux continuer à manifester, pacifiquement, mon attachement aux valeurs que je défends, mais si je combats la loi, je suis un délinquant.

Être respectueux de la loi, d’une loi que je ne voulais pas, mais qui a été promulguée à l’issue d’un processus démocratique, ce n’est pas renoncer à mes opinions mais me soumettre au droit, dans l’obéissance.

Il me faut reconnaître que ce que je n’aime pas dans cette loi c’est qu’elle m’atteint moi, dans mes valeurs. Je ne suis pas la société civile, je suis juste moi, c’est moi qui suis blessé par cette loi, pas le monde. Si je prends conscience que je porte en moi cette blessure, je peux continuer à être moi et continuer à défendre mes valeurs. Mais si je combats cette loi je renonce alors à ce que je suis et à ce que je crois.

Chers lecteurs, si vous êtes homosexuels où si vous en connaissez, dites-leur: ce n’est pas vous que j’ai combattu, c’est cette loi. Aujourd’hui elle est promulguée et je défendrai cette loi, comme toutes les lois de la République et ainsi ce n’est pas moi que je combats, mais vous que je protège.